My Cart

Close
V-STAT Gel avancé pour cicatrice
Voir le produit


CICATRISATION

DÉCOUVREZ UNE PERCÉE POUR LA PRÉVENTION DES CICATRICES HYPERTROPHIÉES

Les cicatrices sont inévitables dès qu’une incision est pratiquée, et elles sont normales dans la plupart des cas. Cependant, il peut arriver qu’une cicatrice devienne hypertrophiée sans qu’on puisse le prévenir.

En fait, la prévalence des cicatrices hypertrophiées atteint 63 % chez les Caucasiens, et même plus chez les non-Caucasiens, alors que leur incidence peut atteindre 70 % après une chirurgie. La crainte d’avoir des cicatrices se retrouve en fait en 4e place parmi les raisons les plus fréquentes de ne pas recourir à la chirurgie.

V-STAT Gel avancé pour cicatrice est le seul gel topique reconnu efficace pour prévenir la formation de cicatrices hypertrophiées.

Qu’est-ce qu’une cicatrice hypertrophiée?
Les cicatrices hypertrophiées sont des cicatrices apparentes et bombées qui recouvrent la plaie originale sans toutefois l’excéder. Elles sont courantes après une blessure ou une intervention chirurgicale et résultent d’une mauvaise cicatrisation. L’augmentation des fibres de collagène dans la zone touchée fait paraître la cicatrice surélevée et irritée.

V-STAT Gel avancé pour cicatrice atténue l’apparence des cicatrices récentes et rétablit la peau sèche avec 0,8 % de polyamine-DAB, une polyamine qui joue un rôle important dans le processus de guérison et de vieillissement de la peau. Son rôle a été découvert au terme de 30 ans de recherche et a conduit à l’octroi de 6 brevets déposés.

ÉVALUATION CLINIQUE

Un essai clinique prospectif randomisé en double insu a été réalisé chez 56 patientes utilisant 0,8 % de Polyamine-DAB sur des cicatrices à la suite d’une chirurgie de réduction mammaire.
  • Les témoignages ont révélé que 99 % étaient d’accord que le côté traité avait meilleure apparence
  • Toutes les patientes de l’étude ont été satisfaites de la guérison de leurs plaies
  • Une analyse intermédiaire chez 30 patientes a révélé une différence notable quant aux rougeurs
  • La prophylaxie a joué un rôle important
  • Un nombre considérable de patientes ont signalé une réduction objective de leur cicatrice du côté traité par rapport à la cicatrice de contrôle au cours d’un suivi d’au moins un an


RÉSULTATS VISIBLES

AVANT
APRÈS 5 JOURS
AVANT
APRÈS SECTION CÉASAREAN

Hello You!

Join our mailing list